En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Références pédagogiques
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://formations.wushu-brest.org/data/fr-docsrss-28

V. Références pédagogiques

 

  • Les techniques de Wushu pour la recherche de la santé

  • Le Kungfu doux : Neijiaquan style interne du Kungfu

Cet entraînement vise la quadruple harmonie : corps / force musculaire / respiration /concentration. Il demande d’une part structure / enracinement / équilibre, et d’autre part mobilité ; les chaînes musculaires doivent être bien accordées pour émettre la force avec fluidité.

Cette méthode assouplit les articulations en travaillant ouverture, fermeture et spirales. La vitalité de la colonne vertébrale, essentielle à la santé, en est renforcée.
 

  • Le Taiji quan :

Son étude commence par un travail du corps, par l’apprentissage de mouvements souples et liés. Ce point de départ permet ensuite d’aborder 2 aspects :

─ Aspect martial :

1- Exécution d’un  Taolu 套路 avec des mouvements lents sans usage de la force ; cela permet de se relaxer physiquement et mentalement, et d'ajuster les gestes ;
2- Apprendre à écouter et à agir en gardant son axe central par le combat à deux appelé «  poussée des mains ».

─ Aspect technique de longue vie :

recherche sur l'énergie intérieure ( Jing 劲 劲 ), une manifestation du « souffle véritable » sous sa forme dynamique.
 

  • Le Qigong :

Le Qigong santé est thérapeutique : il est le fruit des études menées par des maîtres de Wushu, de Qigong et des centres de recherche en Qigong.

─ Le «  Yijin jing » et «  Xisui jing » renforcent la vigueur du corps en assouplissant les tendons, en travaillant sur la mise en place de la colonne vertébrale et de la structure du corps, afin que le Qi devienne fluide, circule partout, soit accumulé, et nourisse « la moelle des os et le cerveau », c’est-à-dire renforce le système neurologique et hormonal ;

─ Le Daoyin yangsheng gong, créé en 1974 par maître ZHANG Guangde (Université des Sports de Pékin). Il a mis au point plus de soixante-dix formes (enchaînements) que l’on peut choisir pour la prévention ou pour complément thérapeutique.
Parmi celles-ci, le « Daoyin yangsheng shier fa »  permet de réguler tant le corps que le mental.

 

  • La base de la médecine traditionnelle chinoise


La santé est une composante du Wushu depuis ses origines.
L'union des deux forces contraires et complémentaires,  Yin  阴 et  Yang 阳, est l'accomplissement du  Dao  道.

Un pratiquant de Wushu santé doit savoir que notre corps comporte  douze méridiens reliés aux organes et entrailles , et  huit vaisseaux merveilleux capables de stocker et réguler le  Qi
Chaque méridien et chaque organe correspondant peut être affecté par les saisons, le temps, les émotions et la nourriture.

On apprend à le percevoir par les exercices physiques, la respiration et la méditation. Le corps et l’univers fonctionnent sur le même modèle et en corrélation l’un avec l’autre. Le modèle de base est celui des  5 éléments - le bois, le feu, la terre, le métal et l'eau -, qui permet de classer toute chose de la vie.

 

  • La culture de soi par la voie du taoïsme


La matérialité du corps n’est pas dominante dans la pensée chinoise : dans la conception taoïste, l’intégrité du corps est celle de ses forces physiques, de ses substances, de ses émotions, de son intériorité, de son esprit. L'individu est dans le monde naturel, social et politique, autant que dans le monde sacré et dans le monde symbolique. L’intégrité du sens a aussi une efficacité sur la santé.

Le corps a été au centre des préoccupations taoïstes. Des méthodes taoïstes appelées « alchimie intérieure » ( Neidan 内丹) comprennent des exercices physiques, des massages, des conseils de vie, des méditations ; elles sont destinés à maintenir la santé et à accroître la qualité de la force vitale. Beaucoup de pratiquants du Wushu pratiquaient aussi le  Neidan.

 


Date de création : 10/09/2017 20:05
Catégorie : Formation Wushu - Wushu Santé 2017-2020
Page lue 1610 fois

Vous êtes ici :   Accueil » Références pédagogiques
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


Connectés :
( personne )
Snif !!!
Nous contacter
Visites

 621203 visiteurs

 80 visiteurs en ligne

 ↑